Recherche développée dans le cadre du LAB2: mobilité et déplacement

2015

Collaboration avec Jean Michel René

Le projet émerge d’une réflexion sur le parcours effectué à répétition par les traversiers entre Québec et Lévis, un trajet rythmé par une alternance entre l’immobilité et le mouvement. Présentées directement au sol, deux séquences vidéo montrant le déplacement de l’eau engagent le spectateur dans un nouveau rapport avec l’espace. Deux autres propositions vidéo diffusées sur des moniteurs témoignent d’une recherche sur la tension ou le décalage créé entre deux images enregistrées simultanément.

Ces propositions vidéo ont été développées et présentées dans la cadre du LAB2: mobilité et déplacement, une exposition-laboratoire regroupant plus d'une quinzaine de participants à la Galerie des arts visuels (Québec).

Liens connexes

Vue partielle de la mise en espace dans la Galerie des arts visuels.

Vue partielle de la mise en espace dans la Galerie des arts visuels.

Vue de la mise en espace dans la Galerie des arts visuels.

© Delphine Egesborg 2019

Tous droits réservés